Vers le Dimanche 16 décembre 2018

Édito de la semaine

Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu. Luc 3, 16

Jean Baptiste draine des foules derrière lui. Des foules en attente de celui qui doit venir, en attente aussi d?une délivrance et de jours meilleurs. Jean indique la marche à suivre. Il faut vivre honnêtement, en pratiquant le partage. À chaque situation de vie, cette règle s’applique. Le baptême de Jean dans l’eau annonce celui qui baptisera dans l’Esprit Saint et le feu. Ce n’est pas rien? Le feu auquel rien ne résiste, le feu qui réchauffe, le feu qui purifie, le feu qui brûle ce qui empêche d’avancer et prépare la terre pour les semailles. L’Esprit Saint donnera la force et nous fera, si nous le désirons, brûler d’amour et de charité. Ce n’est pas la promesse de temps plus faciles, mais c’est la promesse d’un avenir de salut. En Avent !


À la maison

Le feu peut être destructeur et source de désolation. Arrêtons-nous cette semaine sur le feu source de chaleur, de bien être et de bonheur. Si nous avons une cheminée, choisissons un temps de tranquillité et allumons un feu. Contemplons-le. La flamme surgit, les braises rougissent, les cendres se forment grisonnantes. L’odeur du bois se répand. Écoutons-le crépiter. La chaleur nous envahit. Relisons, pour nous en imprégner, le passage de l’Évangile qui sera proposé dimanche prochain. Pas de cheminée ? Eh bien, faisons le même exercice à la tombée du jour avec une ou deux bougies de ménage, odeur, léger bruit, lumière, et bientôt chaleur. Là aussi nous sommes prêts pour nous imprégner du baptême que propose Jésus ? 


Prier au coeur du monde avec le pape François

Pour que les personnes engagées au service de l’intelligence de la foi trouvent un langage pour aujourd’hui, dans le dialogue avec les cultures.


Une manière de prier avec quatre directions (1/4)

Acheter un cadeau, même modeste, et l’offrir à une personne de la rue. Je peux le faire seul ou bien avec tous les membres de la famille. La manière dont je donnerai le cadeau est aussi importante que le cadeau lui-même. Cela peut être un objet. Cela peut être du temps, tout simplement. Seigneur Jésus, j’apprends à (me) donner comme toi.