Vers le Dimanche 20 juin 2021

Édito de la semaine

Cela ne te fait rien que nous périssions ? Marc 4, 38

Quelle angoisse dans cette phrase, quelle colère. La situation est complexe : Jésus harassé de fatigue dort et ne ressent ni la tempête, ni le danger. Les disciples rament et affrontent les éléments déchaînés. Eux aussi ont eu une rude journée. Alors pourquoi Jésus dort-il, les laissant croire qu’ils sont seuls dans l’adversité ? Cela ne nous arrive-t-il pas à nous aussi, quand nous avons l’impression de nous débattre seuls dans les tempêtes de la vie ? Nous crions vers le Seigneur. Pas de réponse. Décourageant et terrifiant : où est-il ce Dieu qui nous aime ? Pourtant ce récit nous dit clairement qu’il est là au milieu de nous, avec nous et qu’il suffit de le réveiller pour qu’il calme les éléments destructeurs. Comment ? Avec cris, colère, douceur ? Pas de recettes miracle car il s’agit bien d’une histoire d’amour entre lui et nous. Chut ! Secret. À chacun sa façon de lui parler.


À la maison

À quoi ressemblait la barque sur laquelle s’est endormi Jésus ? Voilà une enquête à faire en famille ou entre amis. Était-ce une petite embarcation style barque sur les pièces d’eau des parcs publics ? Un bateau de pêche ? Une pirogue ? Et cette mer de Galilée porte-t-elle d’autres noms ? À quoi correspond le coussin sur ce bateau ? Voilà des questions pour amorcer l’enquête et pouvoir imaginer au plus près cette scène de l’Évangile. Le deuxième temps sera plus personnel : faisons mémoire d’une ou deux «tempêtes» de notre vie et souvenons-nous de la façon dont nous les avons vécues et comment nous en sommes sortis «vivants». Seul ou avec l’aide de Dieu ? Comment l’avons-nous interpellé ? Comment nous a-t-il répondu ?


Prier au coeur du monde avec le pape François

Pour les jeunes qui se préparent au mariage avec le soutien d’une communauté chrétienne : qu’ils grandissent dans l’amour, avec générosité, fidélité et patience.


Une manière de prier avec quatre directions (1/4)

En cette drôle d’année, Covid oblige, nous avons besoin de reprendre souffle, de retrouver le Souffle de Dieu en nous. Jusqu’à l’été, redécouvrons l’Esprit Saint et la dynamique de ses 7 dons. Cette semaine : le conseil ! c’est le don du discernement spirituel. Il ajuste ce qu’il convient de faire ou d’éviter, de dire ou de taire. Il dispose à voir plus clair en soi et dans les autres.