Vers le Dimanche 17 janvier 2021

2ème dimanche du temps ordinaire

Lundi 11 JanvierMardi 12 JanvierMercredi 13 JanvierJeudi 14 JanvierVendredi 15 JanvierSamedi 16 JanvierDimanche 17 Janvier

Poser son regard

Je peux me représenter la scène, et me demander à mon tour comment est-ce que moi je regarde. Dans un monde où nous sommes submergés d’images, quelles sont les choses, les personnes sur lesquelles je « pose mon regard » ? Est-ce que je prends le temps de le faire ? Je peux prendre aujourd’hui un temps particulier de contemplation, poser mon regard sur Jésus, sur un crucifix, une icône, une représentation ou une personne, en lui demandant de m’apprendre à regarder comme lui seul sait regarder.

L’agneau de Dieu 

« Voici l’agneau de Dieu », dit Jean le Baptiste. Cette expression est assez énigmatique, déjà pour les contemporains  même de Jésus et encore plus pour nous qui ne sommes pas en contact régulier avec des agneaux. Et moi, si je devais désigner Jésus à quelqu’un, avec quels mots le ferais-je ? Voici le Messie ? Voici mon Dieu ? Voici le Christ ?… Je prends le temps dans ma prière de dire avec mes mots qui est Jésus pour moi, et de lui demander de le connaître toujours davantage.

Ils entendirent

« Les deux disciples entendirent ce qu’il disait. » Cette phrase est étonnante : Jean le Baptiste est avec ses disciples, il dit quelque chose, on peut donc supposer qu’ils l’entendent. Si la précision est là, c’est sans doute parce que ce n’est pas si évident et si on y regarde bien, les moments où l’on est vraiment entendu ne sont pas si fréquents… Moi-même je peux me demander comment j’écoute, et comment je suis écouté, ou non. Je demande au Seigneur la grâce de savoir écouter et entendre la parole de mes frères et soeurs et la Sienne.

Ils suivirent Jésus

Les disciples entendent Jean le Baptiste et suivent Jésus. Tout se joue très vite, en à peine quelques phrases. Sur la parole d’un homme de foi, ils quittent tout pour aller à la suite de Jésus. Je peux me demander qui sont les personnes, quels ont été les Jean le Baptiste de ma vie qui m’ont montré Jésus et m’ont invité à le suivre. Quelles sont les paroles, les attitudes, les engagements qui m’ont touché chez eux ? Je peux aussi demander au Christ la grâce de le suivre chaque jour et d’avoir à mon tour une parole de foi le reconnaissant comme l’Agneau de Dieu.

Que cherchez-vous ?

« Que cherchez-vous, demande Jésus aux disciples ? » Il arrive que dans un magasin on nous demande : « vous cherchez quelque chose ? » mais en général on demande rarement : « que cherchez-vous ? » Je peux me représenter la scène, me voir moi-même comme l’un de ces disciples qui se mettent à la suite de Jésus. J’imagine comment Jésus me regarde, me parle, et comment je réagis : est-ce que la question de Jésus provoque en moi de la peur, de la confiance, de l’élan ? Et quelle est la réponse que je fais à Jésus, quel est ce que je cherche ? Je formule ma demande, ma recherche, avec la foi que Jésus pourra y répondre.

Venir et voir

Les disciples demandent à Jésus où Il demeure, il leur répond par une invitation : « venez et vous verrez. » Il renvoie au réel, à l’expérience concrète, ne se lance pas dans un grand discours. Tout commence par un pas, par une prise de risque. Il faut venir, s’approcher, se lancer. Telle est la démarche de la foi. Parfois on préférerait peut-être voir sans venir. Pouvoir regarder de notre canapé ce qui nous attend, pour décider ensuite si ça vaut la peine de se bouger. Mais Jésus nous appelle à autre chose. Alors demandons-lui la force, la foi et la confiance, de venir à lui.

Des paroles qui mettent en mouvement

Cette scène est faite de paroles et de mouvements. De paroles qui mettent en mouvement. Des paroles simples mais qui changent tout et qui entraînent des hommes ordinaires à changer de vie. Elle est faite aussi de regards : regard de Jean sur Jésus, de Jésus sur les disciples puis sur Pierre. Quelles sont les phrases qui nous ont mis en mouvement, qui ont été comme un « déclic » pour nous et pour la communauté ? Ce peut être des phrases de la Bible ou tel ou tel passage de livre ou de film? Faisons mémoire des regards qui font du bien, qui nous ont aidés à grandir comme frères et soeurs. Demandons au Seigneur de venir convertir nos regards et nos paroles, afin d’avoir à notre tour des paroles et des regards porteurs de vie pour d’autres.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

Chapitre 1, versets 35 à 42

En ce temps-là, Jean le Baptiste se trouvait avec deux de ses disciples. Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu. » Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus. Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi, ce qui veut dire : Maître , où demeures-tu ? » Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était vers la dixième heure (environ quatre heures de l’après-midi). André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus. Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie », ce qui veut dire : Christ. André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas », ce qui veut dire : Pierre. © AELF