Vers le Dimanche 15 décembre 2019

3ème dimanche de l’Avent

Lundi 9 DécembreMardi 10 DécembreMercredi 11 DécembreJeudi 12 DécembreVendredi 13 DécembreSamedi 14 DécembreDimanche 15 Décembre

En prison 

La scène commence en prison : Jean Baptiste est pris de doute concernant Jésus. Ai-je déjà fait cette expérience : douter du Christ ou de ma foi ? Quelles ont été, ou sont encore mes prisons, les lieux ou les situations qui m’immobilisent ? J’essaie de repérer ces lieux de doute et demande au Seigneur, par l’intercession de Marie fêtée aujourd’hui, la grâce de m’en libérer.

Entendre parler 

Dans sa prison, Jean Baptiste « entend parler » des oeuvres du Christ : d’heureuses nouvelles le rejoignent jusque dans son malheur. Nous recevons constamment un flot de nouvelles, vraies ou fausses, heureuses ou tragiques, par les personnes que nous rencontrons, par les affiches dans la rue, par les réseaux sociaux. Quelle est ma relation aux nouvelles : passif(ve) ou actif(ve) dans ma façon de m’informer ? quelles sont les nouvelles que je choisis d’écouter ou non ? Je demande au Seigneur de me mettre à l’écoute de sa Bonne Nouvelle.

Un trésor

Jean envoie ses disciples questionner Jésus. Ce passage parle du trésor qu’est la prière d’intercession : au fond de nos prisons, nous ne parvenons pas toujours à parler à Dieu directement. Heureux sommes-nous alors de nous appuyer sur d’autres qui peuvent aller voir Jésus de notre part ! Je fais mémoire de moments où j’ai été soutenu(e) par la prière ou la parole de quelqu’un, ou d’autres où j’ai moi-même intercédé pour une personne. Aujourd’hui, je peux prier particulièrement pour une personne qui est dans la peine, ou lui dire une parole d’espérance.

Allez annoncer !

« Allez annoncer à Jean ce que vous entendez et voyez », dit Jésus. Le pape François le répète : nous sommes « disciples-missionnaires », dans cet ordre ! Pour partir en mission, il faut d’abord avoir vécu une expérience de rencontre avec le Christ, voir et entendre son action dans le monde. Je peux demander au Seigneur aujourd’hui la grâce d’avoir un coeur de veilleur(se), de me mettre à son écoute, d’entendre et de voir comment agit l’Esprit Saint autour de moi pour pouvoir l’annoncer. 

Boiteux ? Aveugle ? 

« Les aveugles retrouvent la vue, et les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, et les sourds entendent, les morts ressuscitent,? » : voilà une liste de miracles spectaculaires qui peuvent nous sembler bien loin de notre quotidien, voire ne pas vraiment nous concerner ! Et pourtant? Chacun à notre manière, nous sommes aveugles, boiteux… et à chacun de nous, dans nos lieux de faiblesse, Jésus vient porter la vie. Alors réjouissons-nous ! « Les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle » : les pauvres, c’est nous. Je reconnais ma pauvreté et ouvre mon coeur à la Bonne Nouvelle !

Drôle de messager

Une fois les envoyés de Jean partis, Jésus s’adresse à la foule. Il les questionne à propos de Jean : qui sont-ils allés voir au désert ? Je relis la description que Jésus fait de Jean : pas vraiment attrayant comme messager ! Pourtant, Jean est le plus grand des prophètes ! Je goûte ce paradoxe qui annonce le royaume des Cieux : ce qu’il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi… Pas de grandeur, ni de clinquant. Je me prépare à la joie étonnante de Noël.

Gaudete !

Que de bonnes nouvelles dans ce récit qui peut paraître obscur ! Jésus nous rejoint jusque dans nos prisons, dans nos infirmités, dans nos aveuglements, dans nos pauvretés. Il se révèle à nous dans ses actes, dans sa parole et par le témoignage des personnes qui nous entourent. Il nous transmet la promesse d’un Royaume au sein duquel le plus petit sera le plus grand, où nous avons chacun notre place. Et moi, quelles sont mes joies, grandes et petites ? Qu’est-ce qui suscite en moi une joie qui dure ? Alors que Noël approche, demandons au Seigneur la grâce de la Joie profonde, la Joie qu’Il nous donne jusque dans nos prisons ! Le Seigneur répond aux prières et répond à qui demande, alors, Gaudete, réjouissez-vous !

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

Chapitre 11, versets 2 à 11

En ce temps-là, Jean le Baptiste entendit parler, dans sa prison, des oeuvres réalisées par le Christ. Il lui envoya ses disciples et, par eux, lui demanda : « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? » Jésus leur répondit : « Allez annoncer à Jean ce que vous entendez et voyez : les aveugles retrouvent la vue, et les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, et les sourds entendent, les morts ressuscitent, et les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle. Heureux celui pour qui je ne suis pas une occasion de chute ! » Tandis que les envoyés de Jean s’en allaient, Jésus se mit à dire aux foules à propos de Jean : « Qu’êtes-vous allés regarder au désert ? un roseau agité par le vent ? Alors, qu’êtes-vous donc allés voir ? un homme habillé de façon raffinée ? Mais ceux qui portent de tels vêtements vivent dans les palais des rois. Alors, qu’êtes-vous allés voir ? un prophète ? Oui, je vous le dis, et bien plus qu’un prophète. C’est de lui qu’il est écrit : Voici que j’envoie mon messager en avant de toi, pour préparer le chemin devant toi. Amen, je vous le dis : Parmi ceux qui sont nés d’une femme, personne ne s’est levé de plus grand que Jean le Baptiste ; et cependant le plus petit dans le royaume des Cieux est plus grand que lui.» © AELF